4 mars 2024

8 Français sur 10 mangent du sucre 1 fois par semaine

Le Centre d’Études et de Documentation du Sucre (Cedus) à publié, le 29 septembre 2009, une étude qui révèle que près de 8 Français sur 10 consomment du sucre au moins une fois par semaine.

Grâce aux travaux d’enquête de l’Individuelle Nationale des Consommations Alimentaires (Inca), de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (Afssa) et en association avec le Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de vie (Credoc), nous apprenons que les Français consomment surtout du sucre de bouche lors du petit-déjeuner.

Les chiffres et faits, résumés de cette enquête au pays du sucre d’orge, le « sucre de bouche » :

  1. La couleur du sucre : Blanc ou roux, ajouté à un yaourt ou dans un gâteau, ce sucre « de bouche » est le sucre que les Français utilisent en tant qu’aliment.
  2. Le petit déjeuner : 47% d’apport de la journée pour les adultes. 33% pour les enfants.
  3. L’ajout : L’ajout de sucre représente plus de 50 % des quantités consommées et majoritairement avec du sucre blanc. On le retrouve sur les produits laitiers frais, les fruits préparés, dans le café ou thé.
  4. Les préparations maison : Non négligeable, la part importante de sucre ajoutée aux pâtisseries, gâteaux et confitures.
  5. Enfants/Adultes : Les enfants en consomment en moyenne 5 grammes par jour. Les adultes en consomment environ 11,5 grammes par jour (principalement dans le thé ou le café).
  6. Hommes/Femmes : Même si les hommes sont plus nombreux à consommer du sucre blanc, les femmes en consomment plus en craquant pour les pâtisseries et les gâteaux faits maison.
  7. Allégés : 35% des adultes interrogés (avec une forte proportion de femmes désirant faire un régime) consomment un produit allégé en sucres au moins une fois par semaine, sous forme de boisson, de produits frais ou de compotes.
  8. Quantités : Les adeptes d’allégés en sucre ingèrent moins de calories mais en contrepartie, le pourcentage de sucre ingéré est très important dans leurs rations caloriques (Ils ont tendances à consommer plus de produits laitiers sucrés et à base de fruits, au détriment des féculents et compensent la frustration du besoin en sucre en le consommant sous une autre forme).

> étude réalisée auprès de 4 000 enfants et adultes, en 2006 et 2007.

Laisser un commentaire

%d