Fin gourmet déçu ?

Le “Stollen” est un gâteau de Noël traditionnel allemand. On le retrouve couramment en Alsace ou Lorraine pour les fêtes de fin d’année. Nommé aussi Christstollen, ce gâteau traditionnel de plusieurs siècles – les premières traces remontent à 1330-, originaire de Dresden, est devenu au fil du temps la buche de Noël des Allemands.

L’industrie s’en mêle
stollen001Comme souvent, l’agroalimentaire ne peut s’empêcher de s’emparer de ce genre de produits. La motivation simpliste est de transformer en produit de masse un aliment traditionnel. Le saumon fumé, le panettone, sont autant d’exemples de massacre industriels et de grand n’importe quoi. On markete, on fabule, on invente une belle histoire publicitaire et c’est parti. Le but du jeu est de faire croire aux consommateurs que tout le monde a droit aux produits d’exceptions et que justement ces produits sont injustement chers ou inaccessibles. Le sauveur, l’industriel attentionné, propose alors une version accessible, mais surtout souvent sans valeurs émotionnelles, mais à forte valeur ajoutée (traduisez belle marge pour le fabricant)

La tradition
Le Stollen, aussi, n’a pas échappé à la règle. Si l’on compare une recette traditionnelle, nous découvrons ce genre d’ingrédients:
raisins de Smyrne, raisins de Malaga, amandes effilées grillées, oranges et/ou citrons, massepain, rhum, farine, sel, muscade, levure de boulanger, lait chaud, eau chaude, sucre, beurre.

Une pâle copie
On m’a montré un stollen de chez Monoprix, et la lecture des ingrédients ne m’a, une fois de plus, pas étonné et terriblement fait rager. De façon générale, je ne mange pas de gâteau, et encore moins de type industriel, mais je peux vous assurer que mon entourage a répondu de façon collégiale quant à la qualité gustative de ce stollen indus. Sans appel, le “bof” l’emporte et cela n’étonnera personne quand on prend le temps de lire la liste d’ingrédients.
Pour ne retenir que les plus marquants :
Graisse de palme, dextrose, sirop de glucose-fructose, sorbitols, émulsifiants, graisse de palme totalement hydrogénée.

Hum un vrai régal !!
stollen002stollen003

Et dans mon besoin de désobéissance alimentaire… ce qui m’irrite le plus est le nom de la gamme de ce type de produit : “Gourmet” !!
Un mot qui apparait au XIVe siècle, de l’ancien français grommes, ‘valet’, et -et, ‘petit’ et qui signifie “Personne qui apprécie et qui excelle à l’art de goûter les plats raffinés, de déguster la bonne chère, les bons vins.”

On est mal patron… on est mal !!

©photo de couverture. Stollen by WhitneyinChicago

Laisser un commentaire