24 mai 2024

Le libre échange n’existe-il pas ?

Ziegler_Jean__c__C.Bertelsmann_3« Le libre échange n’existe pas, c’est un mensonge. Seule domine la loi du plus fort. Par exemple quand Nestlé s’oppose à un syndicat paysan africain, c’est comme si Mike Tyson, le champion du monde de boxe, était envoyé sur le ring contre un Bengali au chômage qui meurt de faim. La puissance, des plus grandes multinationales, s’exprime à travers un seul chiffre, que la banque mondiale a publié. En 2005, 52 % du produit mondial brut, autrement dit -les richesses produites en un an dans le monde-, a été contrôlé par 500 entreprises. Le seul but de ces multinationales est la maximisation du profit. La plus grande entreprise agroalimentaire, celle qui emploie presque 300 000 personnes, qui est active sur les cinq continents et qui contrôle 8000 marques est Nestlé. Nestlé est actuellement dirigée par un sympathique Autrichien bronzé aux UV qui obéit lui-même à la logique interne de l’entreprise : maximiser les profits en évitant les taxes. Et s’il n’obtient pas, chaque année, des profits astronomiques pour les actionnaires, alors, il sera éjecté. Et le pouvoir énorme qu’il a aujourd’hui sur des centaines de millions de personnes ne lui sera d’aucune aide. Maximisation du profit est la stratégie meurtrière des hiérarchies des multinationales. »
Jean Ziegler.
Rapporteur spécial auprès des Nations-Unies sur le droit à l’alimentation.

Extrait du documentaire « We Feed The World » de Erwin Wagenhofer.
© photo de M. Ziegler par C.Bertelsmann

Laisser un commentaire