Laissons la nature… nous montrer l’exemple.

Dans la lignée de mon prochain livre « Je ne mange pas de produits industriels » à paraitre en novembre 2015, aux éditions Eyrolles, je vous propose la vision de Pascal Poot qui ne fait que confirmer mon optimisme quant à la nouvelle génération, d’agriculteurs, ancrée au cœur d’une désobéissance alimentaire.

Non, l’avenir de l’humanité n’est pas [contrairement à ce que l’on essaye de nous faire croire à longueur de journée], une affaire a laisser entre les mains des industriels.

Non, nourrir la planète ne demande pas de monoculture et des engrais. Cette « fausse » idée est dépassée. Tous les protagonistes d’une nouvelle ère, comme Pierre Rabhi, ont largement démontré le contraire. On a de meilleurs rendements à long terme avec du bio que de l’industriel.

Les régions industrialisées sont désertiques et appauvries, les régions « respectueuses » sont riches et productives [tant sur la faune que sur la flore]

Le « Bio », le « Biodynamique », le « raisonné », le « 100% naturel » sont des retours aux sources et une force sur lequel ont doit s’appuyer.

Regardez donc ce documentaire.

Pascal Poot est-il un fou ? En tous les cas, sa théorie prêtait à rire et engageait à la moquerie il y a 20 ans ! Ces mêmes ingénieurs agronomes insolents reviennent aujourd’hui prendre des leçons. Pour Pascal, une graine qui a souffert et a appris à survivre le transmet à ses descendances. Pour Pascal, si une mauvaise herbe est mauvaise et qu’elle repousse tout le temps c’est qu’elle s’est adaptée. Il a appliqué le même principe sur des plants comestibles.

Vives les graines paysannes, mais il va falloir être très très vigilant, car les grands groupes ne vont pas en rester là. Des lois, des interdictions vont fleurir au profit du vivant breveté si l’on ne surveille pas. Faisons cela pour nos enfants, la moindre des choses après ce qu’on leur laisse.

 

En voici un autre, à la fin du JT de 20h sur France 2, le lundi 7 septembre 2015

Laisser un commentaire