Les nanotechnologies

Manger devient un sujet complexe. Les media disent et contredisent et plus personne ne sait ou donner de la tête. Comme si cela ne suffisait pas, il va falloir intégrer le minuscule, infiniment petit dans notre alimentation, car des chercheurs … cherchent.

Au secours !!!

L’homme ne sait vraiment plus quoi faire pour se faire croire qu’il est puissant et il entre dans le monde d’infiniment petit pour je ne sais quelle raison (à part économique 🙂

Des chercheurs sont en train de travailler sur une « nano-pizza » à goût variable selon la température du four à micro-ondes.
En lisant ces lignes, on croit rêver, mais cela pourrait ressembler à un cauchemar.
Car ce n’est pas un cas isolé. D’aucuns cherchent à faire une boisson qui change de couleur en la secouant ou bien encore des poussières de « puces invisibles » qui permettraient grâce à des capteurs de savoir ce que vous avez mangé !!!

À ce jour, 300 produits alimentaires ou emballages intègrent déjà cette technologie de nanoéléments :
– additifs antiagglomérants (ketchup…)
– nanocouches de conservateurs (chocolat…)
– etc.

Pouvons nous croire une seule seconde qu’avec un marché de 1850 milliards d’euros, notre santé ou les répercussions sanitaires puissent être prises en considération ?

Nous savons que les « nano » sous certaines conditions peuvent traverser les membranes de notre corps (peau, méninges, placenta], mais les études lancées en septembre dernier ont toutes été arrêtées (???).

Suspendues pour l’instant. Il faudrait des études scientifiques précises, mais qui ne sont pas prêtes d’être lancées.

Pourquoi l’homme ne se contente-t-il JAMAIS de ce que la nature peut lui apporter ?
L’apprenti sorcier qu’il est l’a toujours payé cher, mais sans en tirer de leçons.

Laisser un commentaire