Demeter, la cellule nationale controversée !

Fin octobre 2019, fut lancée discrètement la cellule de renseignement Demeter (qui n’a rien a voir avec le label bio Demeter) soi-disant destinée à lutter contre l’« agribashing ».
En d’autres termes, Reporterre, accompagnée par de nombreuses personnalités de tout horizon, dénonce le fait que le gouvernement s’équipe d’une cellule militaire pour surveiller les opposants à l’agro-industrie. Ils s’inquiètent fortement de la création de la cellule de renseignement Demeter, lancée fin octobre, soi-disant destinée à lutter contre l’« agribashing ». Reporterre se pose une question concernent la mise en place de Demeter par Christophe Castaner, alors ministre de l’Intérieur. Ne s’agirait-il pas « de faire taire tous ceux qui mènent des actions symboliques contre le système de l’agriculture industrielle, dont la FNSEA est le principal soutien ».
Dans ce contexte,
  • Cela signifie t-il que le très médiatique Nous voulons des coquelicots est en train de mener des actions symboliques que le gouvernement doit réprimander ?
  • Cela signifie t-il une intimidation accrue de tous les adversaires décidés de la FNSEA ?
  • Cela signifie t-il que la bataille pour sauvegarder nos terres agricoles de tout pesticide est perdue ?
  • Cela signifie t-il qu’une fois de plus le consommateur sera relégué au rang d’objet, sans contestation possible de l’empoisonnement qu’il subit ?

J’avais espoir que la démocratie ne consiste pas à pactiser avec les lobbies dans le dos de la société !
Encore une fois, tout cela aurait été plus difficile a mettre en oeuvre si une assemblée citoyenne eut été consultée.

Sources :

L’ARTICLE ORIGINAL

LA VERSION OFFICIELLE

Laisser un commentaire