Prix ! C’est pas un peu gonflé ?

Cette image a été prise en grande surface. Il s’agit de trois paquets de poudre d’amande d’une marque industrielle. La marque n’a pas d’importance en soi, puisque la constatation suivante est une généralité en grande surface. Cette photo me permet juste d’illustrer un cours en « changement de comportement alimentaire » à elle seule.

paquets amandes

DESCRIPTION
Cette enseigne propose trois paquets de poudre d’amande.

  1. Un paquet de poudre d’amande fait à partir d’oléagineux complets (amande avec la peau)
    100 g d’AMANDE POUDRE “COMPLÈTE” 3,72€ soit 37,72 € le kilo.
  2. Un paquet de poudre d’amande fait à partir d’amande blanche (amande sans la peau)
    125 g d’AMANDE POUDRE “CLASSIQUE” 3,42 € soit 27€ le kilo.
  3. Un paquet de poudre d’amande fait à partir d’amande blanche (amande sans la peau), mais en « Pack Familial »,
    c’est à dire plus avantageux quant au rapport quantité/prix.
    180 g d’AMANDE POUDRE “CLASSIQUE” 6,11 € soit 33,94 € le kilo.

CONSTATATION

a) SÉMANTIQUE MARKETING ?
L’enseigne parle d’amande complète pour sa version complète, mais préfère parler de “classique” pour la version “blanche”. Il est vrai que les termes “blanche, émondée, raffinée, peuvent faire peur, et que le terme “classique est un peu plus marketing. Toutefois, pour moi une amande classique est avec sa peau ! Le reste n’est que transformation. Je comprends bien ce que le terme « classique » signifie pour l’industriel, peut être un “classique” dans leurs habitudes de ventes !

b) LE LABEUR SANS VALEUR ?
L’enseigne vend de la poudre d’amande “blanche” – ou classique si vous préférez, à 27 € le kilo.
Cela met le paquet de 125 g à 3,42 €. Mais chose étrange, le paquet en version “complète” – ou brute prend 10 € de plus au kilo pour se situer à 37,72 € le kilo. Incohérent quand on sait que la poudre d’amande blanche demande un émondage (enlever la peau). Plus d’eau, plus de travail, plus de pétrole et d’énergie, plus de manipulations pour se retrouver au final avec un prix inférieur.
Comme pour la farine, le sucre… l’argument industriel réside dans la quantité et les volumes traités. Incohérente société de consommation. [Par exemple, un sucre blanc bio peut être vendu 2 € le kilo, quand un autre sera à 5,40 € en version brute, non raffiné.]

c) PRESQUE AUSSI BIEN QUE LA VOISINE ?
Mais ce qui fait le plus sourire, c’est le petit tour de pass-pass. Dans notre cas précédent, la version la plus chère au kilo (complète) n’est pas conditionnée à 125 g, mais à seulement 100 g. Pourquoi ? Pour que le prix du paquet reste cohérent par rapport à sa version blanche (sa voisine de rayon). En effet les deux paquets font 3,42 € (125 g classique) et 3,72 € (100 g complète). Ce dernier serait à 4,65 € si son conditionnement était de 125 g. Moins flatteur ! Non ?

d) GÉNÉROSITÉ MAL ORDONNÉE ?
Et le meilleur pour la fin. Vahiné a pensé à un pack familial, que l’on associe facilement à une notion “économique”. En effet, si j’achète 125 g de poudre classique à 27 euros le kilo, j’ai l’opportunité de m’emparer de sa version conditionnée en 180 g pour moins chers … Eh bien non, c’est plus cher, au kilo, d’acheter un paquet de 180 g qu’un de 125 g ?! Allez comprendre. La vie est mal faite au pays de l’indus !

CONCLUSION
Bref, cherchez bien. Moi qui suit grand consommateur de poudre d’amande. Je vis dans un monde bien moins cher, apparemment moins complexe pour mes modestes connaissances mathématiques. En bio, en local, je me débrouille… avec une version non industrielle, souvent au même prix voire moins chère.

Laisser un commentaire