La recette de ma grand-mère a bon dos

Je suis très sensible aux décorations, jolies phrases et graphismes mentionnés sur nos paquets alimentaires … surtout quand ils sont sujets à confusion.

  biscuitPrenons un cas de figure, trouvé ce jour en rayon.
Un paquet de biscuit « Sablés pur beurre aux pommes de Normandie, et à la crème fraîche d’Isigny AOC » de la marque « Reflets de France ».
Le titre suggère un produit de terroir dès le début, et l’enseigne « Reflet de France » nous met à l’aise et en confiance.

Étape 1 : L’ÉTHIQUE DE LA MARQUE
Voici ce que nous pouvons lire sur la face avant, en dessous de la marque.
« Les produits Reflets de France renouent avec les recettes et le savoir faire de chaque terroir qui ont fait de notre pays à travers le monde le symbole du bon goût »
RDF1

Étape 2 : LA DESCRIPTION DU PRODUIT
Voici un extrait de ce que nous pouvons lire sur l’une des tranches.
« L’origine du sablé au beurre s’inscrit au cœur de la tradition et du savoir-faire normand depuis le début du 19e siècle … »

Étape 3 : LES INGRÉDIENTS
Farine de blé, sucre, beurre 25%, cubes de pommes 5 % (sirop de glucose-fructose), humectant : glycérol, purée concentrée de pommes de Normandie 12%, sucre, fibre de blé, huile de palme, amidon de riz, gélifiant : pectine de fruits, antioxygène : acide ascorbique), crème fraîche d’Isigny AOC 5%, jaunes d’oeufs en poudre, arôme naturel de pomme, sel, oeufs entiers en poudre, poudre de lait écrémé.

Il n’y a rien qui vous choque ? Pour un produit décrit comme « recette et savoir faire de chaque terroir ». Il ne me semble pas que ma grand-mère utilisait ce genre d’ingrédients reportés ci-dessous :

Glucose-fructose : Un sucre ? Non ! Un mélange de sirop de maïs très controversé. Je vous propose de lire cet article

Glycérol : Tri-alcool gras. Produit de synthèse ou végétal (extrait par exemple de la noix de coco)

Fibre de blé : Un comble ! Pourquoi ne pas utiliser une farine semi-complète de type 110 au lieu d’associer deux ingrédients transformés, à savoir : une farine blanche raffinée et pauvre en fibre, donc riche en sucre ET un ajout de fibres de blé, résultat aussi d’une transformation. Que d’énergie pour rien. Ça me rappelle la même logique que cité dans cet article

Huile de palme : Un bon gras ? Une huile qui est aussi très controversée. Je vous propose de lire cet article

Amidon de riz : Un bon moyen de tenue des biscuits. Ingrédient de trop à mon avis et celui de ma grand mère, surtout si elle savait que cela peut produire des allergies de peau ou autre. Vrai ? Faux ? Débat inutile puisque ingrédient inutile dans un sablé.

Acide ascorbique : Un anti-oxydant certes, mais ma grand mère n’en mettait pas dans sa recette et son sablé était tout aussi bon.

Tous les produits en poudre :On comprend l’intérêt de stockage et la péremption de ces produits mais d’où viennent il ? de Corée, de France, du Canada ? Ma grand-mère n’avait de goût que pour un lait et des oeufs de qualité et n’ayant subit aucune transformation .. Ça c’est du terroir !

Étape 4 : CONCLUSION
En guise de conclusion, je me suis rabattu sur une alternative et suis allé en grande surface au rayon BIO. J’ai trouvé un paquet de « Sablés au beurre au sésame et pavot » de la marque « Céréal Bio« .

Cereal_bio*Je vous met à disposition de la même façon les ingrédients BIO :
Farine intégrale de blé de meule 28,5%, farine de blé, beurre 23,5%, sucre de canne roux, graines de pavot 5%, graine de sésame toasté 5%, poudre d’oeuf, sel marin, poudre à lever : carbonate d’ammonium, arôme naturel.

Carbonate d’ammonium : Connu aussi sous l’appellation E503i, sert ici de levure chimique, d’agent levant.

– Poudre d’oeuf : Une étape de transformation qui me gène.

Ma grand-mère en aurait mangé peut être plus volontiers, mais bon … rien ne vaut des petits sablés faits-maison en 5 minutes et cuit en 12 minutes.

1 commentaires

  1. Pingback: Biscuits pour enfants… pas si craquants ! | Stéfane GUILBAUD

Laisser un commentaire