L’été tout est permis ?

frozen2

 Voilà ce que l’on peut lire avec l’arrivée de l’été, lorsque l’on se promène et que l’on profite du soleil…

« FROZEN YOGURT ! Dégustez la sans complexe. Yaourt 0%. Elle est là… Humm. »

Cette phrase est extraordinaire parce qu’elle engendre 5 réflexions qui ne sont pas sans m’énerver.

1• Déguster sans complexe.
Dans une société basée sur le plaisir à court terme plutôt que le bonheur à long terme (j’en ai longuement parlé à la radio, TV ou dans les livres/articles), la production de dopamine boostée par ce sucré-saint plaisir est une connerie monumentale, mais surtout il a un effet délétère sur le rapport que l’on doit avoir avec la nourriture : un rapport sans pulsion, juste parfois par envie, sans négliger l’utile par trop de futile !!

2• Yaourt 0% signifie quoi ?
Cela signifie qu’il n’y a pas de matière grasse. Encore une fois, il faudrait arrêter d’écouter tout et n’importe quoi. Le gras n’est pas l’ennemi des silhouettes fines, c’est uniquement le sucre !!! Pour preuve (s’il en faut encore)  la terrible efficacité des modes alimentaires à index glycémiques (I.G.) ou les régimes cétogènes.

3• Et le sucre ?
L’enthousiasme à ne pas culpabiliser se garde bien de parler du sucre présent dans la glace finale.

4• Le yaourt est réalisé à partir de lait…
Le lait n’est certainement pas fait à partir de laits bios (je ne plus le vérifier pour cette enseigne, car je ne suis plus devant le panneau), mais probablement à partir de laits industriels très riches en IGF-1 (hormone de croissance). Il est vrai que le lait, a un index glycémique faible, mais, c’est aussi le seul aliment à IG bas avec un index insulinique (I.I.) très élevé : 145. Ainsi, histoire de décomplexer face à un yaourt 0%, nous absorbons en vérité un produit qui va se charger d’exciter le pancréas pour lui faire produire de l’insuline à outrance et résultat… on grossit !

5 • Les conseils nutritionnels ne sont pas assez encadrés
Il faut lutter tous les jours contre une industrie alimentaire qui s’octroie un « pseudo savoir scientifique » en le diffusant massivement sans se soucier de la véracité (et de la légitimité) de la source, mais si en plus, les commerçants s’en mêlent, je ne donne pas cher de la peau du consommateur final. Déjà qu’il est maltraité par les tribulations de l’agrobusiness, n’en rajoutons pas !

Alors la bonne solution c’est quoi ?
Ne pas croire ces informations nutritionnelles. Séparer la réalité et le fantasme pour manger de façon consciente et éclairée. Il n’est pas interdit de manger une glace au yaourt, à la crème, sucrée, aromatisée… mais il faut savoir que c’est un aliment extrêmement futile, alors pour ne pas avoir un complexe en maillot, il faut avoir un peu de retenue sur les aliments… soi-disant « sans complexe ».

La solution, en tous les cas, c’est de vendre des glaces mais sans mettre ce genre d’informations nutritionnelles. Le client achètera alors en toute, et pleine conscience, sans être influencé par de la désinformation.

Qui fait grossir ?

Si l’on suit les récentes études sur les index glycémiques et insuliniques, on peut donner les conseils suivants au personnes ayant des problèmes de poids.
Le sorbet n’est que du fruit et du sucre ; donc uniquement du sucre /I.G. trop élevé. Ne pas retenir.
– Le yaourt glacé est du yaourt et du sucre ; donc uniquement du sucre /I.I. trop élevé. Ne pas retenir.
La crème glacée est du gras et du sucre ; donc à retenir avec modération, si toutefois le gras est un produit simple, comme du lait entier. //I.G. moyen : On peut se le permettre de temps en temps. Rien n’est interdit, c’est la fréquence et la répétition des produits à I.G./I.I. élevés [Lait, Amidon, Sucre, Produits transformés…] qui nous font surproduire de l’insuline.
L’idéal est un mélange de fruits congelés mixés non sucrés (comme framboises ou mangues surgelées) avec un peu de crème de soja. Mais cela… on n’en trouve pas en ville 🙂

Laisser un commentaire